En tant qu’organisateur de cette revue, je dirai que je suis entièrement satisfait parce que j’avais souhaité une revue qui soit en rupture avec ce qu’on a toujours fait. C’est-à-dire une revue qui ne se contente pas d’écouter les rapports de performances successives des sous-secteurs et de tirer des recommandations, mais une revue qui croise les regards et qui aborde de façon transversale des thèmes qui concernent le secteur de l’éducation et une revue qui nous permet de faire le bilan, d’ébaucher le bilan du plan qui va s’achever en 2015. Tout s’est bien passé, nous avons eu des sessions transversales en revue sur la qualité de l’offre éducative, sur la question du financement du secteur de l’éducation et sur l’efficacité interne du système, c’est-à-dire sa capacité à faire acquérir aux jeunes le savoir et les compétences qu’il a décidé de leur faire acquérir. Donc j’ai souhaité qu’il ait une mobilisation de tous et nous avons eu la mobilisation. Tous les ministres de l’éducation étaient à la cérémonie d’ouverture et ont écouté les différents débats que nous avons eu à mener durant la première journée. Je crois que c’est une revue innovante et pour une innovation moi je suis personnellement satisfait et les participants aussi puisqu’ils l’ont fait savoir. La qualité de l’enseignement a été au cœur des débats. La qualité du système parce que sur les indicateurs quantitatifs nous avons eu des résultats acceptables, des taux qui sont assez corrects, mais nous nous interrogeons encore sur la qualité des résultats. Par exemple, un élève qui est en classe de 6ème a- t-il vraiment tous les acquis en termes de lecture, écriture, calcul, compréhension de texte, logique de raisonnement. Ce sont des données qualitatives qu’il faudra aller chercher. Les étudiants diplômés de l’université ont-ils vraiment les compétences qu’ils sont venus acquérir et qui sont nécessaires à leur insertion professionnelle? Nous avons étudié également la question du financement, du décaissement des fonds pour les activités du secteur de l’éducation, parce que parfois les activités sont prêtes, mais les fonds ne sont pas faciles à décaisser. La question était au cœur de la revue et des recommandations ont été formulées dans ce sens. On a abordé la question du genre, des filles qui sont souvent défavorisées par rapport aux hommes. Les filles qui sont souvent objet de persécution, de harcèlement. Donc ces questions ont été posées et nous avons souhaité que des recommandations soient formulées pour pallier ce genre de chose. Je rajouterai aussi la question de l’éducation non formelle, parce pendant longtemps notre système éducatif a privilégié l’enseignement scolaire et a oublié l’alphabétisation et l’éducation en langue nationale, l’artisanat qui est un secteur éducatif à part entière. On a oublié également tout ce que les loisirs, le sport peuvent apporter en terme d’éducation des jeunes. Toutes ces questions ont été posées et dans la continuité de ce qui a été fait au niveau du forum, on espère que les bonnes recommandations seront faites pour qu’on ait un nouveau PDDSE qui soit plus correcte et plus en phase avec nos besoins. 


Eric N’Da, Ministre et chef de file des ministres en charge l’éducation
« … la présente revue constitue le cadre de concertation. Cette revue se tient dans un contexte éducatif particulier de transition politique caractérisé notamment par de grands défis à relever au niveau du secteur. Le premier défi est celui relatif à la mise en œuvre des recommandations du deuxième forum du secteur de l’éducation. Par ailleurs, nous nous acheminons vers la fin du PDDSE 2015. Ainsi en mettant l’organisation du 2ème forum de l’éducation, le gouvernement a offert l’occasion à tous les acteurs de réfléchir sur les nouveaux défis de ce secteur mais aussi d’anticiper. Le deuxième défi est la réussite du processus d’élaboration du PDDDE 2016-2025. Le 3ème défi est l’opérationnalisation du Groupe local de l’Education (GLE), maillon important dans la gouvernance du secteur en l’occurrence dans le cadre de la participation de notre pays au Partenariat mondial pour l’Education. (…) »

 ÉCRIT PAR EDUC'ACTION
 6 MAI 2015.

 

Agenda & Communiqués
  • PSE POST 2015 : Feuille de route

     
  • Calendrier scolaire 2013-2014

                   Arrêté interministeriel


    Conformément à l'arrêté interministeriel ANNEE 2013 N° 390/MESFTPRIJ/MEMP/DC/SGM/DESG/IGPM/DET/DAFoP/ DEP/DEM/DEP/DEPEMP/SA, du 17 septembre 2013, dans tous les établissements publics et privés des enseignements maternels, primaire, secondaire général, technique et de la formation professionnelle, le calendrier scolaire 2013- 2014 est fixé comme suit:

    • Premier trimestre : Du jeudi 03 octobre 2013 au vendredi 20 décembre 2013 après les cours de
      l'après-midi (11 semaines 02 jours)
    • Congé de fin de trimestre : Du vendredi 20 décembre 2013 après les cours de l'après-midi au dimanche
      05 janvier 2014 inclus (16 jours).
    • Deuxième trimestre :Du lundi 06 janvier 2014 au vendredi11 avril 2014 après les cours de
      l'après-midi ( 13 semaines).
    • Congé de détente : Du vendredi 21 février 2014 après les cours de l'après-midi au dimanche 02 mars
      2014 inclus (09 jours) .
    • Congé de fin de trimestre : Du vendredi Il avril 2014 après les cours de l'après-midi au mercredi23 avril
      2014 inclus (12 jours).
    • Troisième trimestre : Dujeudi 24 avril 2014 au vendredi 18 juillet 2014 après les cours de l'après-midi
      (12 semaines).      

    Les grandes vacances sont fixées au vendredi 18 juillet 2014 après les cours de
    l'après-midi. Elles prennent fin le dimanche 28 septembre 2014.

    Les activités pédagogiques reprennent dans tous les établissements scolaires le
    lundi 29 septembre 2014.

    Le présent calendrier est valable autant pour les établissements publics que privés
    des enseignements maternel, primaire, secondaire général, technique et professionnel. Le calendrier des établissements techniques agricoles sera fixé par un autre arrêté.

    Fetes et jours fériés de l'année


    Tous les établissements publics et privés vaqueront les jours de fête et jours fériés ci-après

    • Fête de la Toussaint: Vendredi 1er novembre 2013
    • Fête des Religions traditionnelles: Vendredi 10 janvier 2014
    • Lundi de Pâques: Lundi 21 avril 2014 
    • Fête du Travail : Jeudi 1 mai 2014          
    • Fête de l’Ascension : Jeudi 29 mai 2014         
    • Lundi de Pentecôte : Lundi 09 juin 2014

    Ils vaqueront également les jours déclarés fériés par le Ministre du Travail et de la Fonction Publique.

    Télécharger le calendrier scolaire 2013-2014.pdf

     

     SI/DIP/MESFTPRIJ

     
  • COMMUNIQUE

    Dans le cadre  du  programme  de  formation de  reconversion  professionnelle au titre  de l'exercice 2013, le Ministère de l'Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l' Insertion  des Jeunes (MESFTPRIJ) procedera  à une formation qualifiante, de jeunes agées de plus de 17 ans et ayant au moins le niveau de la classe de troisième .

     
  • Calendrier scolaire 2010-2011

    Arrêté interministeriel

     
  • 03 Mai 2011 : Revue sectorielle

    1ère revue du secteur de l’éducation de l’an 2011, prevu du Mardi 03 Mai au Jeudi 05 Mai 2011. Rencontre preparatoire de la revue entre gouvernement et PTF du secteur prévu pour le lundi 02 Mai.