Depuis l’historique Conférence des forces vives de la nation et les Etats généraux de l’éducation qui en ont découlé, le système éducatif béninois est entré dans une nouvelle période de son histoire, qui est marquée par des analyses régulières et la mise en œuvre des réformes ou des actions destinées à impacter l’ensemble ou une partie du secteur.

Toutefois, force est de constater que, malgré les différentes interventions, certains dysfonctionnements persistent en partie ou dans leur intégralité. Ce constat a été établi lors du deuxième Forum du secteur de l’éducation tenu du 17 au 19 décembre 2014 et inscrit dans une perspective de rupture. A cette occasion, des recommandations visant à réduire de façon significative les maux qui minent le secteur ont été formulées.


Dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), notre pays, le Bénin s’est également engagé dans une nouvelle approche de planification de son système éducatif qui a permis de le doter d’un premier plan sectoriel (PDDSE) couvrant la période 2006-2015 et qui a connu une actualisation en 2013. Conscient du fait que l’éducation constitue le socle sur lequel germeront les changements attendus par la nation, l’Etat béninois a, avec l’appui de ses Partenaires techniques et financiers, consenti d’importants investissements dans le secteur ; ce qui a permis d’obtenir des avancées plus ou moins significatives notamment, en ce qui concerne l’amélioration de l’accès et de la rétention à l’école.


Cependant, bien d’autres dysfonctionnements se manifestent à divers niveaux. En effet, l’analyse sectorielle établie dans le cadre du présent plan sectoriel conduit à la déduction selon laquelle le secteur doit encore faire face à des défis importants. Au nombre de ces défis figurent la satisfaction d’une demande de scolarisation en forte progression, la mise en œuvre de mesures supplémentaires d’équité pour certaines zones et catégories sociales, la nécessité d’accorder une plus grande attention à l’éducation alternative, l’alphabétisation et l’éducation des adultes ainsi qu’à la formation technique et professionnelle, la mise en œuvre des mesures d’assainissement des dépenses dans le secteur et l’amélioration de la gouvernance à travers le renforcement du dispositif de pilotage, le respect des textes qui régissent le secteur notamment ceux de la décentralisation ainsi qu’une meilleure gestion des ressources humaines.


Le PSE post 2015 s’inscrit dans l’esprit du deuxième Forum du secteur de l’éducation et s’inspire des principaux référentiels de développement dont il se veut en même temps l’un des cadres d’opérationnalisation. Il s’agit de la Vision Alafia Bénin 2025, du Plan national de développement (PND) 2018-2025 et du Programme d’action du gouvernement (PAG) 2016-2021. Il trouve également un encrage solide dans les Objectifs de développement durable (l’ODD n°4) et l’Agenda 2030 de l’éducation. Il se veut également un cadre de mise en œuvre de la nouvelle architecture du système qui établit une éducation de base holistique incluant la préprofessionnalisation, la promotion des filières de l’enseignement technique et professionnel, l’éducation inclusive, les alternatives éducatives, le développement des compétences et le renforcement des capacités. Dans cette mise en œuvre de la nouvelle architecture, une grande attention est accordée à la culture et aux valeurs endogènes.
Le processus de réalisation du présent plan a été le fruit d’un accord entre le gouvernement du Bénin et les Partenaires techniques et financiers qui, non seulement ont conjointement financé les opérations entrant dans ce cadre, mais ont marqué de leur présence toutes les phases des différentes concertations, des travaux en atelier et du terrain. Le mode participatif qui a caractérisé l’élaboration du PSE post 2015 s’est traduit par la mise sur pied d’un comité technique composé non seulement des techniciens traditionnels du secteur de l’éducation, mais également des cadres des ministères chargés du plan et du développement, de l’économie et des finances, des sports, du tourisme et de la culture, du travail et des affaires sociales. Les institutions et organismes publics s’occupant de la formation, de l’emploi et de l’entreprenariat des jeunes ont été aussi associés. Les organisations faîtières des entreprises, des chambres consulaires et des travailleurs ont été consultées. Les associations des parents d’élèves et d’étudiants et les autres Organisations de la société civiles (OSC) n’ont pas été du reste. Les observations et amendements formulés par tous ces acteurs ont été soigneusement analysés et intégrés au document.


Elaboré pour couvrir la période de 2018-2030, le PSE post 2015 est organisé en trois phases arrimées aux objectifs temporaires des documents de référence ci-dessus énumérés. Chaque phase se termine par une évaluation d’étape qui couvre l’ensemble du secteur :
- première phase : 2018-2021 ;
- deuxième phase : 2022-2024 ;
- troisième phase : 2025-2030.


Ce document stratégique qui constitue le cadre par excellence d’orientation de l’action du gouvernement dans le secteur de l’éducation à l’horizon 2030 est structuré en six grandes parties :
i- Démarche méthodologique ;
ii- Analyse sectorielle ;
iii- Cadre stratégique ;
iv- Financement ;
v- Dispositif de coordination et de suivi-évaluation ;
vi- Risques et mesures d’atténuation.


Il est vivement souhaité que tous les acteurs du secteur de l’éducation s’imprègnent continuellement du contenu et des orientations du présent document, de manière à les traduire progressivement dans la réalité pour le bien-être de toutes les Béninoises et de tous les Béninois.

Agenda & Communiqués
  • PSE POST 2015 : Feuille de route

     
  • Calendrier scolaire 2013-2014

                   Arrêté interministeriel


    Conformément à l'arrêté interministeriel ANNEE 2013 N° 390/MESFTPRIJ/MEMP/DC/SGM/DESG/IGPM/DET/DAFoP/ DEP/DEM/DEP/DEPEMP/SA, du 17 septembre 2013, dans tous les établissements publics et privés des enseignements maternels, primaire, secondaire général, technique et de la formation professionnelle, le calendrier scolaire 2013- 2014 est fixé comme suit:

    • Premier trimestre : Du jeudi 03 octobre 2013 au vendredi 20 décembre 2013 après les cours de
      l'après-midi (11 semaines 02 jours)
    • Congé de fin de trimestre : Du vendredi 20 décembre 2013 après les cours de l'après-midi au dimanche
      05 janvier 2014 inclus (16 jours).
    • Deuxième trimestre :Du lundi 06 janvier 2014 au vendredi11 avril 2014 après les cours de
      l'après-midi ( 13 semaines).
    • Congé de détente : Du vendredi 21 février 2014 après les cours de l'après-midi au dimanche 02 mars
      2014 inclus (09 jours) .
    • Congé de fin de trimestre : Du vendredi Il avril 2014 après les cours de l'après-midi au mercredi23 avril
      2014 inclus (12 jours).
    • Troisième trimestre : Dujeudi 24 avril 2014 au vendredi 18 juillet 2014 après les cours de l'après-midi
      (12 semaines).      

    Les grandes vacances sont fixées au vendredi 18 juillet 2014 après les cours de
    l'après-midi. Elles prennent fin le dimanche 28 septembre 2014.

    Les activités pédagogiques reprennent dans tous les établissements scolaires le
    lundi 29 septembre 2014.

    Le présent calendrier est valable autant pour les établissements publics que privés
    des enseignements maternel, primaire, secondaire général, technique et professionnel. Le calendrier des établissements techniques agricoles sera fixé par un autre arrêté.

    Fetes et jours fériés de l'année


    Tous les établissements publics et privés vaqueront les jours de fête et jours fériés ci-après

    • Fête de la Toussaint: Vendredi 1er novembre 2013
    • Fête des Religions traditionnelles: Vendredi 10 janvier 2014
    • Lundi de Pâques: Lundi 21 avril 2014 
    • Fête du Travail : Jeudi 1 mai 2014          
    • Fête de l’Ascension : Jeudi 29 mai 2014         
    • Lundi de Pentecôte : Lundi 09 juin 2014

    Ils vaqueront également les jours déclarés fériés par le Ministre du Travail et de la Fonction Publique.

    Télécharger le calendrier scolaire 2013-2014.pdf

     

     SI/DIP/MESFTPRIJ

     
  • COMMUNIQUE

    Dans le cadre  du  programme  de  formation de  reconversion  professionnelle au titre  de l'exercice 2013, le Ministère de l'Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l' Insertion  des Jeunes (MESFTPRIJ) procedera  à une formation qualifiante, de jeunes agées de plus de 17 ans et ayant au moins le niveau de la classe de troisième .

     
  • Calendrier scolaire 2010-2011

    Arrêté interministeriel

     
  • 03 Mai 2011 : Revue sectorielle

    1ère revue du secteur de l’éducation de l’an 2011, prevu du Mardi 03 Mai au Jeudi 05 Mai 2011. Rencontre preparatoire de la revue entre gouvernement et PTF du secteur prévu pour le lundi 02 Mai.